FREE SHIPPING ON ALL ORDERS OVER $75!

Huile d’Argane

Les biens faits de l’huile d’argan

L’huile d’argan, raffermissant, antirides…

Ses acides gras ont une action intéressante sur la souplesse et l’élasticité de la peau, ce qui peut retarder l’apparition de rides et renforcer la fermeté cutanée. Ils stimulent aussi le renouvellement cellulaire. « La vitamine E qu’elle contient protège des méfaits des radicaux libres et conserve la qualité des acides gras », explique Clémence Serot. Tandis que la présence de stérols améliore la micro circulation, favorisant les échanges et unebonne mine . De plus, ces lipides limitent les réactions inflammatoires, qui accélèrent le vieillissement, et exercent une action protectrice contre les rayons Ultra Violet .

Enfin, la texture riche de cette huile est confortable sur les peaux matures, souvent dénutries. Elle peut s’utiliser aussi bien pure que mélangée à une crème anti-âge pour en renforcer le pouvoir nutritif, et de préférence le soir, à cause du léger film brillant qu’elle laisse en surface. Mais aussi cicatrisante et réparatrice !

« L ‘huile d’argan contient plus de 80 % d’acides gras insaturés, dont 45 % d’acide oléique (oméga-9), que l’on retrouve notamment dans le sébum » , précise Clémence Serot. Sur la peau, il renforce le film hydrolipidique et maintient ainsi une bonne hydratation cutanée. Cet acide gras améliore aussi la cicatrisation : très efficace sur les gerçures et les brûlures, il soulage les tiraillements des peaux sèches. « Avec ses 36 % d’acide linoléique (oméga- 6), l’huile renforce la fonction barrière de la peau et préserve les échanges entre les cellules », poursuit-elle.

D’où l’intérêt de l’appliquer sur les peaux sèches et matures, mais aussi sur celles sans problème particulier pour prévenir le vieillissement. Enfin, elle est bénéfique pour les cheveux colorés ou fragilisés. Appliquée en masque capillaire sur les longueurs et les pointes ou en soin quotidien, elle forme une pellicule protectrice contre les agressions.

Comment bien choisir son huile d’argan

Selon son mode de récolte, l’huile d’argan est de plus ou moins bonne qualité. Si elle provient d’amandons ramassés sur le sol, elle risque d’être moins concentrée en principes actifs. « Les chèvres mangent les noix tombées au sol et recrachent le noyau, qui contient les amandons. Ce qui altère leur qualité » , avertit Clémence Serot. Fiez-vous aux marques connues et, si vous achetez une huile artisanale, sentez-la. Elle a très peu d’odeur !

Cancer de la prostate. L’huile d’argan possède des niveaux élevés de tocophérols et de squalènes, suggérant qu’elle pouvait être un agent anti-cancéreux. Des études réalisées in vitro ont montré que les polyphénols et les stérols dérivés de cette huile inhibaient la prolifération de cellules cancéreuses de la prostate, que cette prolifération soit hormono-dépendante ou hormono-indépendante.  Cette propriété s’est confirmée sur des lignées cellulaires humaines.

Hypercholestérolémie et hyperlipidémie. L’huile d’argan possède des constituent phénoliques qui ont la propriété d’inhiber l’oxydation du mauvais cholestérol (faible densité  lipoprotéine) et d’augmenter le bon cholestérol (forte densité lipoprotéine) chez l’humain, deux phénomènes connus pour réduire le risque d’hypercholestérolémie.  Ces résultats obtenus in vitro se sont confirmés dans une étude ayant porté sur 96 personnes ayant consumé de l’huile d’argan (25 g/jour) pendant trois semaines avec des niveaux de LDL réduits de 13% par rapport à ceux n’ayant pas consommé d’huile d’argan. De même, cette huile diminue les niveaux de triglycérides chez l’homme.

L’huile d’argan possède également des propriétés anticoagulantes en inhibant l’agrégation plaquettaire in vitro ainsi que chez le rongeur, sans augmenter le risque d’hémorragie, ce qui en fait un supplément efficace dans la prévention des maladies cardiovasculaires et de l’obésité.

Diabète. Il n’existe qu’une étude à ce jour ayant rapporté une diminution significative de la glycémie sur un modèle de rats diabétiques.

Système immunitaire. Il a été suggéré que les acides gras modifient la réponse du système immunitaire. Une étude a évalué l’effet de l’huile d’argan riche sur le système immunitaire du rat mais n’a rapporté aucun effet stimulateur sur celui-ci.

Troubles liés à la ménopause. Certaines études suggèrent que les suppléments en vitamine E seraient bénéfiques chez les femmes ménopausées. Une étude publiée en 2013 a montré que les niveaux de vitamine E étaient augmentés chez 151 femmes ménopausées ayant consommé de l’huile d’argan, suggérant que cette dernière pouvait prévenir les troubles liées à la ménopause.

 

Quelle différence entre l’huile alimentaire et l’huile cosmétique ?

La première est obtenue par pression des amandes (ou amendons) une fois qu’ils ont été torréfiés. Ils développent alors des arômes de noisettes. Pour fabriquer  la seconde, il ne faut surtout pas d’odeur qui pourrait nuire au produit fini ! Les amandes sont donc utilisés tels quels, et l’huile est même parfois désodorisée pour la débarrasser de toutes substances odorantes.

Des propriétés reconnues scientifiquement

Les Marocaines utilisent cette huile depuis des siècles pour l’alimentation, la médecine traditionnelle et en tant que produit de beauté. Mais ça n’est qu’au début des années 80 que l’argan et ses propriétés sont reconnus scientifiquement. Aujourd’hui, le Maroc produit 32 000 tonnes d’huile par an. Elle est utilisée pure ou associée à d’autres molécules dans des crèmes, sérums, laits pour le corps, masques contre la sécheresse et le vieillissement de la peau.

Des propriétés hydratantes et nutritives

Comme , elle possède une forte teneur en acides gras essentiels, dont l’acide linoléique  (oméga 6) et l’acide alpha linoléique (oméga 3). « Cette composition en fait un actif hydratant et nutritif hors pair », poursuit Bernard Fabre. Ces acides gras s’intègrent dans le ciment intercellulaire de la peau pour le consolider et restaurent le film Hydro lipidique. Le résultat ? La peau est protégée des agressions extérieures et la perte insensible en eau est limitée. On comprend donc pourquoi l’argan avec son effet nutritif et restructurant est particulièrement recommandé aux peaux sèches. Il est également conseillé pour fortifier les ongles cassants. Quant aux cheveux, il leur donne de l’éclat, les adoucit les cheveux et soigne le cuir chevelu.

Une action anti-âge

«Mais l’originalité de l’huile d’argan réside dans les insaponifiables qu’elle contient. Ces molécules ont des propriétés particulières, grâce à la vitamine E anti oxydante (tocophérols), et surtout grâce aux stérols (lipides), qui ont une activité anti-âge sans équivalent dans le monde végétal », ajoute Bernard Fabre. Ils stimulent en effet le métabolisme cellulaire, neutralise les radicaux libres agressifs et protège le tissu conjonctif. L’huile d’argan agit donc contre la perte d’élasticité de la peau grâce à un effet fermeté certain et contribue à prévenir L’apparition des rides  .

Share this post